La Guerre des 5 Clans
Bonjour cher minet, et bienvenue par minous! Nous espérons de tout cœur que tu rejoindras un Clan et que y seras fidèle! Nous t'attendons!


Autumn/Halloween design (C) Lulu 017
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SYMPHONIE DES ABYSSES - y e s , i ' m

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LIEUTENANTE DU VENT
avatar
Messages : 315
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 14

Feuille de personnage
SKIES: 405
Âge (en lunes): 30
Infos diverses:
LIEUTENANTE DU VENT
MessageSujet: SYMPHONIE DES ABYSSES - y e s , i ' m   Mar 3 Jan - 15:18


   
n o m • Symphonie des Abysses
   s u r n o m (facultatif) • Sympho; Aby; Abysses
   s e x e • femelle
   â g e (en lune) • 28 lunes

   c l a n • Vent
   r a n g • lieutenante
   o r i g i n e s (pur, sang-mêlé, domestique...) • pures
   
   
COMMENT JE SUIS, CE QUE J'AI VÉCU ×

   
p s y c h o l o g i e • 5 lignes minimum
Comprenez-le bien, les profondeurs des abysses sont sombres. Noires. On n'y voit rien sinon l'obscurité. Ainsi la femelle porte bien son nom, le pelage aussi noir que ces profondeurs. C'est pourtant un pelage doux, lustré et propre qu'elle porte: elle n'aime pas la saleté, et, de ce fait, prend fort soin d'elle. Il brille un peu, son pelage, lorsque le soleil l'illumine ou que la lune scintille, mais il reste obscur.

Une partie de lumière reste pourtant dans ses yeux, magnifiquement bleus comme le reflet du ciel de midi sur la mer. Plusieurs teintes de la couleur y sont, étant plus foncé à l'extrémité de ses prunelles, et bien plus clair près de ses iris noir charbon.

Symphonie des Abysses est une lieutenante. Peut-être une grande lieutenante - qui sait? - mais de petite taille. Elle n'est pas haute sur pattes, la femelle. Néanmoins, elle garde une taille élancée, fine et svelte, qui lui procure beaucoup d'agilité, additionnée à l'équilibre qu'elle a acquis grâce à sa longue queue. Ses pattes ne sont pas bien musclées, pas assez que pour pouvoir maintenir quelqu'un au sol bien longtemps, mais tout de même assez pour pouvoir mettre ce quelqu'un à terre. De toutes façons, la guerrière ne mise pas un combat sur sa force mais bien sur son agilité, son équilibre et sa vitesse; tout est une question de point de vue, mais pour elle, un combat se gagne grâce à ça. Et grâce à ses griffes et ses crocs, aussi. Elle les lime, vous savez, ses griffes. Ainsi, elles restent bien tranchantes, pour pouvoir vous ouvrir la chair malgré votre fine ou épaisse fourrure. Des crocs, ça ne se liment malheureusement pas, ou alors, pas à sa connaissance, mais ils sont quand même pointus, donc ne vous fiez pas à son apparence inoffensive.
   
MA DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE ×

   
p h y s i q u e • 5 lignes minimum Symphonie des Abysses a, comme tout être sur ce monde, un bon et un mauvais côté. Mais, vous savez, elle n'a pas un mauvais fond, malgré ce qu'elle pourrait faire.
La guerrière paraît tout d'abord gentille, timide, du fait de son apparence assez réservée. Et bien tant mieux, car c'est le cas. Elle n'a pas peur des autres félins pour autant, elle n'est pas méfiante, mais elle reste quand même timide, et ne s'approche pas des autres sans bonnes raisons. Ce n'est pas le genre de personnes à tenir une conversation bien longtemps, elle est plutôt dans le genre à vous répondre "Hum... Ah, oui." pour écourter ce moment. Mais, ne confondez pas, cet aspect d'elle n'apparaît qu'aux personnes inconnues à sa personne, ou avec qui elle ne parle presque jamais. Elle est proche, sociable, sympathique et bienveillante avec ses amis - mais pas plus bavarde... -, et, contrairement à son comportement avec les autres, n'hésitera pas à aller vers ses amis, même si ce n'est même pas pour parler.
C'est une guerrière très têtue, par contre. Elle ne perd jamais ses idées de la tête, et les accomplira coûte que coûte. Sauf si cela n'est vraiment, mais vraiment, pas intelligent. Risqué. Idiot. Mais bon, c'est rare, car elle n'est pas du gère à ne pas réfléchir avant de faire quelque chose.
Un peu naïve, Symphonie des Abysses se laisse facilement marcher sur les pieds, bien qu'elle ne soit pas bête non plus. Ah, et elle est impatiente, aussi. Assez bien, même.
   
MA DESCRIPTION PHYSIQUE ×

   
h i s t o i r e • 10 lignes minimum Deux prises dans la gueule, je revenais au camp qui m'avait vue naître. On m'avait déjà raconté ma naissance: il paraît que c'était un jour d'automne, quand les feuilles des arbres deviennent oranges et qu'elles tombent à cause d'une bourrasque de vent. Il ne pleuvait pas, malgré cette mauvaise saison, et on n'entendait rien si ce n'était le miaulement de trois frêles chatons à peine nés. J'en faisais partie, bien sûr. J'étais la plus petite, déjà à ce moment, mais je criais le plus fort, et à ce souvenir, je ris moi-même en passant la barrière de ronce qui marquait l'entrée du campement du Clan des Flammes. J'allai déposer mes rongeurs - une souris quelque peu dodue et une musaraigne - sur la pile de gibier, et traversai la clairière. Je passai devant la pouponnière, où moi et mes deux frères jouions les jours les plus froids, les journées chaudes, nous préférions sortir dehors, profiter de l'air frais plutôt que de l'air étouffant de la pouponnière. Mes moustaches frémirent. J'avais du mal de me l'avouer, mais ce temps me manquait... Je m'assis en face de l'antre des reines, entendant les chatons miauler, faisant remonter bien d'autres souvenirs en moi. En particulier un ou nous nous amusions à nous battre "pour-de-faux", comme on disait, mes frères, les autres chatons, et moi. Je m'étais maladroitement tordue la patte et avais dû aller chez le guérisseur pour un ou deux jours. Je couinais comme un nouveau né, alors que j'avais déjà 5 lunes! À cette pensée, je tournai ma tête vers l'antre du guérisseur... Ça sentait vraiment fort, là-dedans. Les herbes médicinales n'étaient vraiment pas mon truc! Je me relevai, retournant à la pile de gibiers juste après que mon estomac émit un bruit désapprobateur, me rappelant n'avoir rien manger de la journée... À croire que j'étais d'humeur nostalgique ce jour-là, car la pile de gibier me rappela vaguement une discussion que j'avais eue avec ma mère... Je me plaignais de ma petite taille. C'était la veille de mon baptême. Mes deux frères étaient plus grands que moi, et cela me tracassait car j'avais peur de ne pas pouvoir être apprentie avant une lune encore, j'en avais parlé à ma mère, qui, comme toutes les mamans, rassuraient.

« – Tu as un grand cœur, ta façon de voir le monde, tu as trouvé ta voie. Tu pourrais bien avoir quelques bleus et quelques cicatrices, mais je sais que tout ira bien pour toi. » m'avait-elle dit.

Je n'avais pas tout bien compris, mais j'avais hoché la tête, m'éloignant. Je tournai alors ma tête vers le promontoire entre deux bouchées de souris. Je clignai plusieurs fois des yeux, le soleil m'éblouissant, et me remémorai alors mon baptême d'apprentie... Je n'y avais pas vraiment cru, le jour ou le chef avait prononcé mon nouveau nom, Nuage des Abysses, et celui de mon nouveau mentor, vétéran maintenant, mais avec qui je parle encore bien volontiers. Mes yeux bleus se posèrent alors sur la sortie du camp, je me souviens, la première fois que j'étais sortie, je sautais comme une puce, j'avais tout oublié: de ma timidité à ma petite taille. Je ris un peu à ce souvenir, ce qui fit frémir mes moustaches. Un de mes frères s'approcha alors de moi, venant discuter en terminant ma souris, bien trop grosse pour moi. Je lui fis par de ma nostalgie du jour, et nous nous remémorâmes notre apprentissage d'apprentis. C'est vrai que lui et moi, on était fort proche, bien plus que je ne l'étais avec mon autre frère, bien plus froid et distant. Nous nous étions beaucoup entraînés ensemble, ce qui m'avait valu beaucoup de bleus, pour répondre ce qu'avait dit ma mère. Mais, à la fin, vers mes 11 lunes, c'est moi qui le mettais le plus souvent au sol! Maintenant, nous sommes à forces égales. Mais un souvenir inoubliable me prit alors que mon frère s'éloigna. Je tournai de nouveau mon regard vers le promontoire... Mon baptême de guerrière... Mon cœur avait tambouriné plus d'une fois dans ma poitrine. En plus, je trouve le nom que mon chef m'a donné magnifique: Symphonie des Abysses.
Je baillai, ce qui me rappela à l'ordre. Cependant, je restai encore quelques minutes, admirant le rocher où, quelques jours plus tôt seulement, j'avais été nommée lieutenante du Clan du Vent. J'avais été fort surprise, encore accablée par la mort de mon prédécesseur, mais je n'en restais pas moins fière et contente. Mais... Une bonne sieste me ferait du bien avant de partir à la patrouille du crépuscule, plus le temps de rêvasser. Je me dirigeai vers la tanière des guerriers où j'avais élu domicile depuis maintenant 18 lunes, me couchai, et m'endormis après plusieurs rires amusés de mes souvenirs de chatonne.
   
VOICI MA PETITE HISTOIRE ×

   

   
p u f (surnom) • xx
   â g e (facultatif) • xx

   d o u b l e - c o m p t e • //
   c o m m e n t  a s - t u  t r o u v é  f o r u m ? • On se le demande! ♥
   c o m m e n t  l e  t r o u v e s - t u? • Pas à moi de le dire! Colors
   c o d e • Ah, ce pouvoir d'auto-validation!  Heya!
   
   
   

   
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
   

******







Riv, merci pour ce merveilleux entête, il est magnifique! *^*
Neynouche je te nem, c'est beaucoup trop beau! Hein?
Thx Piaf, trop choupi! Coeur
CLIQUE Coeur

Lulu ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SYMPHONIE DES ABYSSES - y e s , i ' m
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Symphonie des Arbres
» Cinéma : La symphonie pastorale.
» Symphonie Paradoxale
» Symphonie des Sanglots, live or die [TERMINE♥] || Validée
» CODEX : ABYSSES GRICHTÈQUES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des 5 Clans :: Commencer par le commencement :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: