La Guerre des 5 Clans
Bonjour cher minet, et bienvenue par minous! Nous espérons de tout cœur que tu rejoindras un Clan et que y seras fidèle! Nous t'attendons!


Autumn/Halloween design (C) Lulu 017
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Please, smile a bit. | Ft. Nuage Fantomatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GUERRIER DE L'OMBRE
avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 27/07/2017
Age : 17
Localisation : Dans ma tanière au fin fond du territoire de l'Ombre

Feuille de personnage
SKIES: 0
Âge (en lunes): 19
Infos diverses:
MessageSujet: Please, smile a bit. | Ft. Nuage Fantomatique   Mer 2 Aoû - 22:34







Please, smile a bit.~
Ft. Nuage Fantomatique et Hurlement du Loup.


(c) Nyyx | Never Utopia

C'était un jour. Un jour comme les autres pour tous les chats du Clan de l'Ombre. Mais pas un simple jour pour Hurlement du Loup. Pour lui, chaque jour est une chance, une chance qu'il faut saisir. Il faut profiter. Profiter autant que possible de chaque instant. C'était un jour où le ciel était couvert, et où le vent soufflait plus ou moins fortement. Les oiseaux chantaient faiblement, et l'on entendait fortement le murmure de la pinède qui constituait le territoire des Ombreux. Et pourtant, pour le guerrier, même un jour de pluie était merveilleux, rempli de poésie. Hurlement du Loup se leva de son nid, et s'étire. Ses muscles étaient légèrement engourdis, mais rien de grave. Du moins, rien qui ne l'empêcherais d'aller chasser ou patrouiller. Chasser n'était pas son point fort. De plus, il n'aimait pas vraiment cela, mais il fallait bien qu'il se sustente, et qu'il apporte à manger à son Clan, avant tout. C'était une tâche peu appréciable, mais obligatoire pour la survie, bien entendue. Ce qu'aimait par dessus tout Hul', c'était le combat. Il adorait mettre ses qualités en avant, et s'en servir.
Le guerrier au pelage grisâtre sortit de la tanière des guerriers, et contempla le camp qui se mettait peu à peu en action. Les patrouilles frontalières avaient déjà été attribué, et l'Ombreux n'en faisait pas parti. On ne l'invita pas à venir chasser, ce qui ne lui déplut pas. Il allait avoir un peu de temps pour lui, et allait pouvoir se rendre utile autrement. En aidant les anciens ou en changeant quelques litières s'il le fallait. C'était une tâche d'apprenti, mais Hul' aimait bien venir en aide. Ou même au guérisseur et à son apprenti. D'ailleurs, cela fait longtemps que je ne leur ai pas rendu visite. Je devrais peut-être faire ça aujourd'hui. Sa décision prise, le guerrier s'avança vers l'antre des guérisseurs. Mais à peine avait-il fait quelques pas que l'apprenti guérisseur du Clan, Nuage Fantomatique, s'extirpa à toute vitesse de son repère. Hurlement du Loup plissa les yeux, et suivi du regard le jeune chat jusqu'à ce qu'il soit sorti du camp. Où peut-il bien aller ainsi ? L'ombreux fut intrigué par le comportement de Nuage Fantomatique. Il ne connaissait que très peu le jeune chat,et pourtant, à chaque fois qu'il le voyait, il avait l'impression qu'il avait toujours la mine triste. Hul' décida donc de le suivre, en essayant de ne pas se faire repérer. Ce n'était pas vraiment une attitude à avoir pour un guerrier, mais sa curiosité était plus forte que tout. Il devait savoir ce qu'il allait faire. C'était comme s'il ressentait le besoin de le protéger. Il ne savait pas pourquoi, et pourtant c'était ainsi.
Il sortit alors du camp, faisant mine de rien. Puis, humant l'air, il repéra son odeur. A pas feutrés, il se mit à ramper au sol, tout en prenant garde de ne pas faire de bruit. Le vent qui soufflait s'infiltrait à travers son pelage bouffant qui volait dans tous les sens. Il aimait cette sensation, que de ressentir la brise effleurer sa peau. C'était une sensation de liberté qu'il éprouvait dans ses moments. Une sensation qui lui faisait oublier tout ses soucis.
Perdu dans ses pensées, Hurlement du Loup ne fit pas attention à l'endroit où il posa sa patte. Une vive douleur le ramena alors à la réalité, et il s'arrêta, en évitant de miauler de douleur. Il regarda ses coussinets, et aperçu une épine qui s'y était installée. Il cracha, et jeta un coup d’œil aux alentours, lorsqu'il repéra Nuage Fantomatique, en train de couper des plantes médicinales. Il n'avait pas d'autres choix. Il devait aller le voir, l'épine lui faisait vraiment mal et le gênait. Comment allait-il se justifier ? L'apprenti était dans un endroit réservé aux guérisseurs, pour les nombreuses plantes qui y poussaient. Il n'avait aucun droit de se trouver ici. Allait-il lui mentir ou lui dire la vérité ? Peu importait, ce qui comptait en premier était de se faire enlever cette épine de malheur. Il s'approcha alors, boitant, de Nuage Fantomatique. Une fois à deux queues de renard de lui, il se racla la gorge.  
"-Euh.. Bonjour Nuage Fantomatique.. Je me suis planté une épine dans le coussinet. Est-ce que tu pourrais.. euh.. m'aider ?" demanda t-il, avec un ton mal assuré.

******


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APP.-GUERISSEUR DE L'OMBRE
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 15
Localisation : Lost in a world that doesn't exist.

Feuille de personnage
SKIES: 166
Âge (en lunes): 10 lunes.
Infos diverses:
MessageSujet: Re: Please, smile a bit. | Ft. Nuage Fantomatique   Jeu 3 Aoû - 17:00


Don't wanna smile

Le pépiement des oiseaux dans l'air frais du matin. Le crachin d'une douce pluie dans le ciel clair et blanchâtre. Nuage Fantomatique reste dans son nid un instant encore, écoutant avec lassitude la vie qui s'éveille. Il aimerait rester ainsi, à faire semblant d'être encore plongé dans de doux rêves. Mais pourtant, voilà la frêle silhouette grise tigrée qui remue l'oreille, étire ses pattes. Les rêves de Nuage Fantomatique sont tout sauf doux. Ils sont remplis de souffrance, de remords. Pareils à la vie que l'apprenti mène chaque jours que les étoiles font.
Dans l'atmosphère fraîche du matin, l'apprenti guérisseur finit par sortir de sa tanière, le poil en bataille.
Il n'a pas prit le temps de faire une toilette poussée ce matin, il n'en a pas le cœur. La vue du camp qui s'éveille, de ces âmes sans soucis qui reprennent toutes un nouveau départ lui retourne le cœur. Oui,
il est bien égoïste. Il est bien lâche, Nuage Fantomatique. Il est tellement enfoncé dans le malheur qu'il s'inflige, le voilà en train de réfuter le bonheur des autres. Alors il soupire, et sans jeter un œil au tas de gibier pourtant assez remplit, s'éloigne.

Devoir. Responsabilités, travail. C'est la seule chose à laquelle se raccroche Nuage Fantomatique, la seule chose à laquelle il croit encore. "Soigne les autres autant que tu le peux. Insuffle la vie dans leurs veines, la mort dans les tiennes. Et tient comme cela, aussi longtemps que tu le pourras, jusqu'à l'éternité." Ces mots, n'ont jamais étés prononcés par personne. Nuage Fantomatique ne les a jamais entendu. Pourtant, dans sa folie personnelle,
il est persuadé que sa mère les lui murmure à l'oreille chaque matin, chaque soir. Dans ses rêves, il les entend. Et jamais il ne se dérobera à cette punition amplement méritée.
Alors, il s'enfonce dans la forêt. Il ne sait pas vraiment quelles réserves contient encore la tanière qu'il partage avec son mentor, mais il en a une idée, en recomptant mentalement la liste des patients qui sont venu vers Écorce de Bouleau. Dans l'été qui avance inexorablement, la chaleur monte.
Beaucoup de chats arrivent déshydrater, et ils suffit parfois de les faire boire et de les laisser se reposer. Mais il sait aussi qu'Ecorce de Bouleau leur donne aussi parfois des herbes fortifiantes, comme des pâquerettes, idéales pour la saison. Il se rappelle aussi que les pissenlits traitent les piqûres d'abeille,
cela pourra toujours servir d'en ramener, et les deux se trouvent d'habitude sensiblement aux même endroits... Nuage Fantomatique se met en marche.

Après un long moment de marche, l'apprenti arrive à la lisière d'une clairière ou poussent nombre de plantes sauvages. Exactement ce qu'il cherchait.
Mais il ne sort pas de suite des arbres, interpellé par une drôle de sensation.Celle que sous le couvert des arbres, des yeux luisants l'observe,
le guette. Le félin tigré se retourne, anxieux mais curieux, et attend n court moment, observant les environs. Tout n'est que silence, rien ne bouge.
Il aurait été étonnant qu'il en soit autrement: aucun chat ne venait jamais dans cette partie du territoire, les ombreux aiment bien trop le couvert de la pinède pour cela. Alors, après un haussement d'épaule, Nuage Fantomatique reprend sa marche légère et se met en quête de pissenlits et pâquerettes.

"-Euh.. Bonjour Nuage Fantomatique.. Je me suis planté une épine dans le coussinet. Est-ce que tu pourrais.. euh.. m'aider ?"

Sursaut de surprise, pivotement de l'âme affolée. Qui est-ce? Nuage Fantomatique transperce l'intrus de son regard, reconnaissant sans soucis Hurlement du Loup. Un félin comme un autre, duquel Casper n'a jamais essayé de se rapprocher. Il n'y a même jamais pensé. Mais il s'éloigne bien vite de ses pensées, son esprit étant prit d'assaut par une prise de conscience. Depuis le début, Nuage Fantomatique a été suivit. La présence du guerrier grisâtre n'est pas un hasard. Et c'est la colère, la rage qui submerge l'apprenti. Une rage qu'il ne comprend pas, mais qu'il laisse avec soulagement prendre possession de son être. Une rage qui balaie tout, fais un vide reposant autour d'elle. Une rage d'apparence calme, une rage froide, une rage calculatrice. Nuage Fantomatique ne tremble pas, ne baisse pas le regard. Un sourire moqueur, méprisant s'affiche sur son visage. Une armure d'acier se forme autour de son âme. Et voilà le petit apprenti guérisseur qui fait face au puissant guerrier. Glace contre glace. Cendre contre feu. L'apprenti prend la parole.

"Bonjour? Il est bien impoli de ta part de me saluer juste maintenant,
Hurlement du Loup. Me prends tu pour un abruti? Sois honnête, je te prie.
Pourquoi m'as tu suivis au juste?"


Sarcasme, voix figée dans le temps qui ne dévie pas, va se planter avec précision dans le cœur de la cible. Flèche aiguisée de rage, de rancœur. Âme en perdition. Nuage Fantomatique a oublié les premières paroles prononcées par son camarade. Elles ont disparues de son esprit, balayées. Comme tout le reste. Même ses yeux, plantés dans ceux de Hul', ne voient pas l'épine plantée dans la patte.


©gotheim pour epicode

******



Fanty:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUERRIER DE L'OMBRE
avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 27/07/2017
Age : 17
Localisation : Dans ma tanière au fin fond du territoire de l'Ombre

Feuille de personnage
SKIES: 0
Âge (en lunes): 19
Infos diverses:
MessageSujet: Re: Please, smile a bit. | Ft. Nuage Fantomatique   Jeu 3 Aoû - 22:41







Please, smile a bit.~
Ft. Nuage Fantomatique et Hurlement du Loup.


(c) Nyyx | Never Utopia

Hurlement du Loup avait remarqué le sursaut qu'avait eut le jeune apprenti lorsque celui-ci lui avait adressé la parole. Ce qui était tout à fait normal. Il venait de débarquer comme ça, derrière lui, sans prévenir. Mais lorsqu'il croisa le regard de Nuage Fantomatique, Hul eut un léger mouvement de recul. Il y vit de la colère, une énorme colère. Probablement à cause de lui, et de son comportement enfantin ? Suivre un camarade ainsi, ça ne fait pas vraiment guerrier. L'Ombreux baissa la tête, juste le temps de quelques secondes. Il se dit que finalement, il aurait dut se montrer plutôt, car il allait désormais s'attirer les foudres de l'apprenti guérisseur. Lorsqu'il releva la tête, il plongea à nouveau son regard de glace dans celui-ci, et essaya de déterminer ce qu'il ressentait. Il y perçut de la rage. Mais quelle rage ? La rage, Hurlement du Loup l'a connaissait. C'était son moteur pour avancer dans la vie.
Mais il ne percevait pas la même chez chez l'apprenti. Mais de quelle sorte ? Une rage envers le guerrier car il venait de le suivre ? L'Ombreux se dit qu'il ne le saurait sûrement pas.
"Bonjour? Il est bien impoli de ta part de me saluer juste maintenant, Hurlement du Loup. Me prends tu pour un abruti? Sois honnête, je te prie. Pourquoi m'as tu suivis au juste?"
Un frisson parcourut l'échine de Hul. Le ton sarcastique de Nuage Fantomatique l'avait prit de court.
Il le pensait très en colère, mais pas à ce point. Il savait que c'était lui le fautif, mais il n'aurait pas imaginé que l'apprenti lui parle ainsi. Son intention n'était pas mauvaise, il voulait simplement lui proposer de l'aide. Mais comment lui dire que c'était son comportement qui l'avait incité à le suivre ?
Comment avouer que c'était sa curiosité qui l'avait mené jusqu'ici ? Le guerrier sentait bien que quelque chose n'allait pas chez Casper, et il voulait l'aider, mais il comprit bien vite qu'il serrait réticent. Pourtant, il n'aimait pas savoir ses camarades de Clan aussi mal.
Hurlement du Loup voulu poser sa patte au sol, mais une douleur vive lui fit levait la patte aussitôt posée. Il avait complètement oublié l'épine qui s'était installée dans son coussinet. Il grimaça, et se secoua la patte, l'épine ne se dégageant pas, confortablement installée. Puis il reporta son attention sur Nuage Fantomatique. Que devait-il répondre ? La vérité, ou la vérité revisitée ? Il se racla la gorge pour se clarifier la voix.
"-Eh bien, je voulais te demander si tu avais besoin de l'aide pour ramasser des plantes médicinales." dit-il d'un ton qu'il trouva fort peu assuré. "Et puis je t'ai vu sortir à toute vitesse du camp. Je voulais te demander si ça allait, et si tu voulais parler." miaula t-il d'un ton doux, comme s'il parlait à un très jeune chat.
Hors RP:
 

******


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APP.-GUERISSEUR DE L'OMBRE
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 15
Localisation : Lost in a world that doesn't exist.

Feuille de personnage
SKIES: 166
Âge (en lunes): 10 lunes.
Infos diverses:
MessageSujet: Re: Please, smile a bit. | Ft. Nuage Fantomatique   Ven 25 Aoû - 14:31


Don't wanna smile

Les yeux de glace restes figés, pourtant attentifs à tous mouvements. Ils interceptent le frisson qui parcourt l'échine du guerrier grisâtre, en récoltent un contentement morbide. Contentement bien bref, qui reflue lorsque Nuage Fantomatique remarque qu'Hurlement du Loup ne peut plus poser une patte au sol, gêné par une épine. Il se sent bien ridicule, à s'emporter ainsi, à retirer de la satisfaction de ses actions égoïstes. Et pourtant, il s'accroche à sa rage, s'accroche à ses débris de rêves brisés. Il s'accroche à cette colère dévastatrice qui le hante, parce qu'il sait que sans elle, il ne pourra rien faire. Sans elle, il serait juste une âme errante sans but, invisible pour l'éternité. Fantôme muet emprisonné du passé. Alors Nuage Fantomatique s'accroche, il garde dans ses yeux l'étincelle de folie, garde dans son cœur la rage brûlante. Et il s'approche de Hurlement du Loup, aussi muet qu'une tombe, pour lui enlever l'épine.

« ▬Viens par ici, montres moi ça. La voix du matou, reste froide, professionnelle. Dénuée d'émotions, celles ci sont toutes abritées derrière un masque. ▬Ne bouges pas, le temps que je puisse l'enlever...»L'apprenti lève la patte du guerrier vers le ciel avec la douceur du guérisseur prévoyant, et prend lentement l'épice entre ses crocs, veillant à éviter de la faire remuer dans la plaie, avant de tirer d'un coup sec. C'est seulement après qu'il l'ait jeté au loin qu'il se rend compte qu'Hurlement du Loup répond enfin à ses accusations.

"-Eh bien, je voulais te demander si tu avais besoin de l'aide pour ramasser des plantes médicinales." dit-il d'un ton qu'il trouva fort peu assuré. "Et puis je t'ai vu sortir à toute vitesse du camp. Je voulais te demander si ça allait, et si tu voulais parler."

Nuage Fantomatique déteste déjà le ton qu'emploie Hurlement du Loup. Le ton que l'on prend pour raisonner un chaton colérique ou pour rassurer un patient délirant. Le ton utilisé pour les faibles. Mais l'apprenti guérisseur n'est pas faible, il refuse de l'être. Il cache les faiblesses, les renie. Il est tout de même content qu'Hurlement du Loup ai avoué à demi mots ses torts. Mais cela n'efface rien, pire même. Cela lui enlève la possibilité de se battre, de manier les mots encore.

« ▬De l'aide...Je n'en ai pas besoins non. Je n'ai pas besoins d'aide pour quoi que ce soit, Hurlement du Loup. Je suis là pour apporter mon aide, pas pour en recevoir. Mais puisqu'il s'agit de ta patte... Tu peux rechercher des toiles d'araignées pour que je t'en applique? Je vais chercher de quoi désinfecter ça aussi. On peut s'attendre à tout avec une plaie ouverte à l'air libre. »

Dans ces paroles, il y a beaucoup de non dits, de mensonges. Nuage Fantomatique n'en est qu'à demi conscient, de ces mensonges racontés à longueur de journée. Il a finit par y croire, par être sûr qu'il était fort et qu'il n'avait besoins d'aucune aide.


©gotheim pour epicode

******



Fanty:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Please, smile a bit. | Ft. Nuage Fantomatique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Please, smile a bit. | Ft. Nuage Fantomatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Please, smile a bit. | Ft. Nuage Fantomatique
» L'oiseau s'envole, un fantôme arrive || Ft Nuage Fantomatique
» Nuage de Suie
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» 2# Entrainement de Nuage de Framboise [A votre avis !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des 5 Clans :: Territoires :: Clan de l'Ombre :: Territoires-
Sauter vers: