La Guerre des 5 Clans
Bonjour cher minet, et bienvenue par minous! Nous espérons de tout cœur que tu rejoindras un Clan et que y seras fidèle! Nous t'attendons!


Summer Design (C) Bloody 2017
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 22/02/2017

Feuille de personnage
SKIES: 0
Âge (en lunes):
Infos diverses:
MessageSujet: Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]   Mer 5 Avr - 19:54


Aide-moi, non ?

C'était la première fois depuis de nombreuses lunes que Doux Zéphyr se réveillait à cause d'un mal de crâne. Habituellement, les premiers rayons lumineux de la journée suffisaient à le réveiller, ce qui n'était pas le cas aujourd'hui. Un long frisson désagréable dévala sa colonne vertébrale, de sa tête à sa queue, sa fourrure ne couvrait plus suffisamment les fraîcheurs du matin. Par habitude, il cligna des yeux, comme pour s'habituer à une luminosité invisible. Il se releva en silence, sa silhouette agile passait facilement entre ses camarades. Il remarqua ainsi quelques camarades qui étaient debout, comme lui, si bien qu'il ne prit pas la peine de grignoter -comme d'habitude- et se dirigea vers un autre guerrier pour partir à la chasse.

Malgré sa fatigue, il réussit à attraper un bon mulot. C'est en déposant sa proie, qu'il ressentit cette soudaine faiblesse : il tremblait. Le soleil était debout depuis un moment, mais il ressentait toujours ce froid mordant qui lui arrachait la fourrure. Epuisé, il s'avança vers le centre du camps pour partir en patrouille lorsque sa vue se troubla. Son mal de tête était imposant, envahissait même sa tête entière et un bruit bourdonnait dans ses oreilles, comme si de multiples abeilles s'y étaient logés. Il tremblait, encore et encore, son poids était de plus en plus lourd. Il n'apercevait presque rien, tout était floue dans un mélange blanchâtre s'opposant au douloureux noir. Il sentit ensuite le sol contre son épaule, contre son corps entier, réveillant des douleurs inconnues. Le guerrier entendit un cri. Puis vint le silence. Et finalement rien.

- Doux Zéphyr, ça va ?

L'intéressé reprit connaissance, reprenant le contact avec la douloureuse réalitée. Sa gueule était pâteuse et son mal de crâne était toujours présent. Il essaya en vain d'articuler mais seuls des bouts de mots incompréhensibles et des lettres hachées sortaient. L'autre matou l'aida à se relever et le malheureux accepta son épaule avec bienveillance.

- Tu viens de t'évanouir, tu devrais aller voir Nuage Fantomatique puisque Ecorce du Bouleau est absent.

Doux Zéphyr se dirigea vers la tanière, encore tremblant, sans l'aide de l'autre félin. Une fois arrivé, il fut prit d'un nouveau vertige qu'il chassa en secouant sa tête.

- Quelqu'un ? Je...je... suis pas... bien ! balbutia-t'il, tandis que sa tête tournait de nouveau et que son ventre commençait à se tordre de douleurs.


FICHE PAR FALLEN SWALLOW


[Pas terrible, may boon]

******


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APP.-GUERISSEUR DE L'OMBRE
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 15
Localisation : Lost in a world that doesn't exist.

Feuille de personnage
SKIES: 166
Âge (en lunes): 10 lunes.
Infos diverses:
MessageSujet: Re: Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]   Jeu 6 Avr - 17:38

« If I fall several times and get hurt, Will you accept my surrender? Sir yes sir, I’m saluting to your lips, I swear on your name, I’m not playing around, I put my life on the line »
Aide moi, non...?


Dans une tanière faite de ronce, tout au fond, près d'une petite crevasse ou sont soigneusement entreposés des tas de plantes, un chat à la fourrure gris perle dort, ses flancs se soulevant à un rythme régulier. Il rêve, mais lorsque qu'il se réveillera quelques instants plus tard, il ne gardera aucun souvenirs de son songe. Un courant d'air glacial passe, et un long frisson parcourt l'échine du matou. Nuage Fantomatique remue dans sa litière de mousse, se réveillant lentement, les poils déjà hérissés pour se protéger du froid. Le printemps paraissait être là, mais il faut croire que le temps faisait une petite rechute...L'apprenti guérisseur se redressa lentement sur sa couche, parcourant la tanière des yeux. Où était son mentor? Il ne s'inquiéta pas outre mesure, il respectait son mentor et lui faisait confiance: Écorce de Bouleau n'avait pas besoin d'un chaperon. Le chat gris commença donc une toilette rapide, remettant ses poils à leur places, puis retria dans les réserves de plantes celles qui avaient été mélangées par le vent. Une fois ceci fait, il se décida à sortir de sa tanière et alla se chercher un merle sur le tas de gibier, adressant quelques salutations aux guerriers qu'il croisait. Beaucoup auraient sans doute pris le temps de s'installer et de discuter amicalement, mais pas Nuage Fantomatique, qui se contenta de se retrancher aussitôt dans l'antre du guérisseur avec son repas. Ici, seul, il se sentait en sécurité, il n'avait personne à qui faire face. Il prit donc le temps de déguster son repas, l'esprit perdu dans des pensées obscures, revoyant en flash le pelage bicolore de sa sœur et les yeux de sa mère.

Lentement, les minutes passèrent sans que le félin sorte de son immobilité, se transformant en une statue de granit. Qui sait combien de temps il aurait pu resté posté comme ça, si un autre félin n'avait pas fait son apparition. Il n'apparut pas tout de suite aux yeux de Nuage Fantomatique, dissimulé par un rideau de lierre. Seule sa voix, implorante, retentit dans la tanière, paraissant renforcée par l'écho.

-Quelqu'un? Je...Je...suis pas...bien! Nuage Fantomatique revint aussitôt à la vie, se redressant à toute allure pour se diriger vers la voix implorante. Là, il se trouva face à un Doux Zéphyr dont les yeux semblaient vitreux, se tordant de douleurs, à mille lieux de l'image du guerrier brave et fort qu'il donnait habituellement.  Aussi resta-il un instant décontenancé face à cet imprévu, avant de reprendre ses esprits et de se mouvoir vers le grand chat gris, oubliant un instant sa retenue habituelle. Il le guida vers une litière de mousse propre, l'obligeant peu à peu à s'allonger. Et bien sûr, Écorce de Bouleau n'était pas là quand il avait besoins de lui!

Bon, maintenant, se dit Nuage Fantomatique, il est temps que je me prenne en charge. Il s'assit tout proche de Doux Zéphyr, plantant ses yeux dans ceux du matou, se voulant un regard rassurant et professionnel sans trop savoir si l'effet était réussi. Puis il se racla la gorge, prenant une voix claire et assurée.

Doux Zéphyr? Tu m'entends? Il faut que tu m'expliques ou tu as mal s'il te plait, je ne pourrais rien faire sinon.

Dans le même temps, il avait observé le matou malade, essayant de trouver des quelconques symptômes de fièvre ou de coliques, quelque chose comme ça. Puis, attendant la réponse du matou, il partit plus au fond de la tanière, regardant fixement les tas de plantes, essayant de se rappeler lesquelles servaient à quoi. Et si il n'était pas capable de s'occupé de Doux Zéphyr? Un frisson glacial parcourut l'échine de Nuage Fantomatique, la détresse s'infiltrant en lui.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Hrp':
 

******



« A vivre au milieu des fantômes, on devient fantôme soit même. Le monde des démons n'est plus celui du diable mais le notre, surgit non pas de la nuit mais de nos entrailles. »




Dernière édition par Nuage Fantomatique le Sam 8 Avr - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 22/02/2017

Feuille de personnage
SKIES: 0
Âge (en lunes):
Infos diverses:
MessageSujet: Re: Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]   Sam 8 Avr - 14:02


Aide-moi, non ?

Suites à sa râle, le félin entendit des pas et les yeux mis-clos, il crut apercevoir une silhouette floue floue se diriger vers lui. Il suivit inconsciemment le félin, d'une confiance aveugle, jusqu'à sentir de la mousse dessous ses coussinets. Avec satisfaction : le félin s'y plongea, aidé par la silhouette. Epuisé, il lâcha un soupir de satisfaction pendant que ses vertiges s'éteignaient. Malgré tout, le félin n'arrivait toujours pas à se concentrer et sa seule envie présente était de dormir pour échapper aux maux qui le secouaient. A présent, un long bruit sourd résonnait dans ses oreilles, l'obligeant à rester dans sa bulle douloureuse, loin du monde.
Bien que le bruit le dérangeait, le félin entendit des paroles et malgré  son inattention, il réussit à déceler quelques mots :

- ..m'entends ? ...m'expliques...mal...rien faire...

Les paroles semblaient lointaines, comme si Doux Zéphyr était en dehors de la tanière. Il cligna rapidement des yeux et c'est avec soulagement qu'il devina la carrure de Nuage Fantomatique, l'apprenti-guérisseur de son propre Clan. Un léger soupir de satisfaction s'échappa de son museau, il se sentait entre de bonnes pattes.
Soudainement, la chaleur que dégageait l'apprenti s'envola et il fut pris d'une soudaine angoisse : Et si on l'abandonnait et qu'on le laissait mourir ? Mourir... Doux Zéphyr n'y avait jamais réellement songé. Mais maintenant qu'il y pensait, il songeait que c'était une bonne idée pour rejoindre son ancienne compagne. Alors, les yeux clos, il attendit que la mort vienne le chercher.
Le bruit sourd résonnait toujours dans ses oreilles, sa respiration était lente, mais plus il attendait, plus il se sentait éveillé. Il croyait même entendre un souffle familier contre son oreille, la voix de son ancienne compagne : "Ce n'est pas maintenant, la fin" Rêvait-il ? Il était perdu, il gémissait, implorant la mort devenir à lui. Je veux la rejoindre, pensa-t'il, je veux être avec elle, pas ici ! Mais des pas le tira de sa rêverie : c'était l'apprenti qui revenait. Le guerrier huma alors les odeurs de plantes médicinales que dégageait la tanière : un nouveau mal de tête l'ébranla. Il voulait que tout s'arrête, que son corps l'obéisse.

- Aide-moi, murmura-t'il, j'ai mal à la tête...
Son ton résonnait comme une supplication, le matou était alors honteux : il n'aimait pas être faible.    

-...à mon ventre...et je n'arrive pas à me lever..sans vertige.. miaula-t'il, faible, tandis que son ventre criait famine.





FICHE PAR FALLEN SWALLOW


******


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APP.-GUERISSEUR DE L'OMBRE
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 15
Localisation : Lost in a world that doesn't exist.

Feuille de personnage
SKIES: 166
Âge (en lunes): 10 lunes.
Infos diverses:
MessageSujet: Re: Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]   Sam 8 Avr - 15:24

« But you lost your light, When the darkness called, But I stand here waiting, The last to Fall. »
Aide moi, non...?


Et voilà, il était là maintenant, immobile devant les petits tas de plantes dont il peinait à se rappeler les utilités. On aurait pu croire à une statue de granit, mais à l’intérieur de son esprit, le chaos était total, le jeune félin ne sachant pas réfléchir tranquillement. Des pensées sans queues ni têtes tournaient sans fin dans sa tête alors qu'il essayait de se concentrer sur sa tâche, mais il perdait pied, et derrière lui, un guerrier malade agonisait. De longs gémissements le tirèrent de sa pensée : C'était Doux Zéphyr qui était en train de délirer. Nuage Fantomatique peina à comprendre les mots prononcés par le guerrier, mais il réussis à en attraper quelques un. Le matou noir suppliait la mort. Nuage Fantomatique frémit malgré lui, ayant presque peur. Le matou ne frémissait pas devant le plus féroce des ennemis, il savait manier les mots et s'en sortir. Et surtout, il n'avait pas peur de mourir ainsi, dans la bataille. Mais la maladie, quand elle était mortelle, le terrorisait. Des souvenirs flous de sa sœur tremblotante lui revinrent en mémoire, et il secoua la tête afin de se reconcentrer, puis inspira doucement à plusieurs reprises, les paupières mis closes. Il fallait qu'il agisse maintenant. Il reconsidéra les remèdes devant lui, puis choisit avec soin les plantes dont il allait avoir besoins, l'image de son mentor, Écorce de Bouleau, dans la tête.

Nuage Fantomatique s'approcha doucement de Doux Zéphyr, calme et sûr de lui. Il s'assit tout près du guerrier, de façon à lui démontrer qu'il n'était pas seul, sa queue caressant doucement les flancs du guerrier.

- Aide moi, murmura t-il, j'ai mal à la tête...

Sa voix semblait faible et éraillée, Nuage Fantomatique se força à respirer régulièrement et à rester calme.

- ...à mon ventre...Et je n'arrive pas à me lever...sans vertiges...

L'apprenti guérisseur détailla du regard les plantes qu'il avait ramenées. Le plus efficace pour le mal de ventre était les racines de cerfeuil, mais il n'y en avait pas. Par contre, il se rappelait avoir aperçu des baies de genièvre dans la réserve. Il se leva donc rapidement et alla les chercher, cela calmerait les maux de ventre du matou et lui donnerait des forces. Une fois revenu, l'apprenti essaya de se rappeler les gestes de son mentor avec cette plante. Il les écrasaient, non? Bon, tant pis, cela ferait l'affaire. Il posa donc les baies à l’intérieur d'une grande feuille de lierre, puis les écrasa consciencieusement à l'aide d'une autre. Une fois cela fait, il tendit la feuille à Doux Zéphyr.

▬ Tiens, avale ça, cela te fera du bien.

Bon, voilà qui était fait. Et pour le mal de tête... De la grande camomille. Nuage Fantomatique se hâta d'attraper quelques une des fleurs blanches et jaunes, les coupant habilement légèrement sous les fleurs. Puis il retourna auprès de Doux Zéphyr, se demandant ce qui avait pu arriver au guerrier. Le stress? Ou avait-il mangé quelque chose de mauvais? Il prit la parole tout en préparant la grande camomille.

▬ As-tu mangé une proie malade ou une plantes que tu ne connaissais pas, récemment?

L'apprenti gris tigré essayait en vain de rassembler les informations qu'il avait sur Doux Zéphyr, cherchant l'origine du mal être du matou. Il se sentait impuissant, et cela le désespérait. Il était devenu apprenti guérisseur pour combattre la maladie, pas pour la regarder lentement dévorer un de ses camarades! Il ne voulait plus jamais voir personne mourir à cause de cet ennemi invisible et vicieux, c'était la promesse qu'il s'était fait. Serait-il donc incapable de la tenir? L'apprenti voulu lever la tête pour regarder les étoiles, ce demandant si les ancêtres étaient eux aussi impuissants, mais seul le plafond gris et froid de la cavité lui répondit. Il soupira, las, quand une idée, ou plutôt une prise de conscience le frappa de plein fouet. Si il se rappelait bien, Doux Zéphyr avait perdu sa compagne, et vivre était devenu pour lui une épreuve. Nuage Fantomatique, empathique et observateur, avait pu s'en rendre compte en regardant le guerrier qui restait parfois un long moment les yeux dans le vague. La fatigue aussi alourdissait ses traits semblant effacer peu à peu son âme. Mais... L'apprenti guérisseur baissa les yeux sur les flancs de guerrier, qui semblèrent d'un coup très maigre. Le guerrier ne se nourrissait plus correctement, et Nuage Fantomatique s'en voulut de ne pas s'en être rendu compte. Il avait posé la mauvaise question. Il s'allongea donc à côté de Doux Zéphyr, le forçant à relever la tête, plantant son regard dans celui du guerrier.

▬ Doux Zéphyr? Répond honnêtement à ma question s'il te plait. Qu'as tu mangé dernièrement, disons, dans les 7 derniers jours?


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

******



« A vivre au milieu des fantômes, on devient fantôme soit même. Le monde des démons n'est plus celui du diable mais le notre, surgit non pas de la nuit mais de nos entrailles. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 22/02/2017

Feuille de personnage
SKIES: 0
Âge (en lunes):
Infos diverses:
MessageSujet: Re: Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]   Mer 12 Avr - 13:16


Aide-moi, non ?

Tout devenait plus clair aux yeux du matou, il apercevait nettement à présent les contours de la tanière tandis que quelque chose de doux caressait le flanc du félin. Il laissa échapper un léger ronronnement malgré-lui, alors que ses yeux ambrés papillonnait vers l'apprenti. Le doux pelage gris de l'apprenti était à présent net et ses yeux chaleureux brûlait le félin. Il sentit une vive chaleur au creux de sa poitrine : Doux Zéphyr ne saurait dire pourquoi, mais il se sentait en sécurité ainsi.

- Tiens, avale ça, cela te fera du bien.

L'intére ssé releva sa tête, pour apercevoir la feuille où une mixture brunâtre logeait. Le guerrier grimaça de dégout : la mixture n'avait pas l'air délicieuse mais il repoussa son écoeurement : s'il en mangeait, il irait mieux. Alors, sa langue lappa la mixture étrange et le liquide coula toute seule dans sa gorge. Il se retint de vomir : il n'avait pas avalé quelque chose depuis un petit moment et son ventre restait la plupart du temps vide. Mais il s'habitua bien vite à la nourriture présente dans son organisme et son ventre criait de nouveau famine. Doux Zéphyr sentait que s'il se relevait, un nouveau vertige l'attaquerait.

- As-tu mangé une proie malade ou une plantes que tu ne connaissais pas, récemment?

Le félin gris indiqua que non d'un hochement de vif de la tête : ce n'était pas un apprenti : il ne mangeait pas tout ce qui avait l'air louche dès qu'il avait faim. D'ailleurs avait-il faim ? En ce moment, oui. Mais habituellement, il n'était pas particulièrement attiré par la nourriture depuis.... Sa gorge se noua. Depuis la mort de son ancienne compagne.

C'est alors qu'il croisa le regard de Nuage Fantomatique. Des yeux curieux le dévisageait et le plus vieux ne pouvait s'empêcher d'être attiré par ses prunelles.

- Doux Zéphyr? Répond honnêtement à ma question s'il te plait. Qu'as tu mangé dernièrement, disons, dans les 7 derniers jours?

Le matou baissa les yeux, coupable. Que répondre à ça ? Il n'avait parlé à personne de son manque de nourriture et de la faiblesse qui engourdissait ses pattes depuis quelques temps. Etait-ce donc ça la vérité ? Que le félin n'était pas assez fort pour remonter cette pente ? Le ventre du félin se tordait de douleur, mais il n'y prêta aucune attention : des yeux le fixaient toujours.

- J'ai perdu ma faim, je ne mange que très peu... Depuis un moment..., balbutia-t'il, les yeux toujours baissés pour éviter le regard de l'autre félin.


FICHE PAR FALLEN SWALLOW


[Pas terrible du tout ;-;]

******


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APP.-GUERISSEUR DE L'OMBRE
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 15
Localisation : Lost in a world that doesn't exist.

Feuille de personnage
SKIES: 166
Âge (en lunes): 10 lunes.
Infos diverses:
MessageSujet: Re: Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]   Jeu 13 Avr - 17:42

« If I fall several times and get hurt, Will you accept my surrender? Sir yes sir, I’m saluting to your lips, I swear on your name, I’m not playing around, I put my life on the line »
Aide moi, non...?


Nuage Fantomatique regardait toujours fixement Doux Zéphyr, essayant de trouver une réponse à sa question dans son attitude. Réponse qu'il ne tarda pas à avoir lorsque le matou baissa les yeux, presque coupable. Malgré la situation, un calme plat régné dans l'esprit d'habitude effervescent de Nuage Fantomatique. C'était la première fois qu'il venait en aide à un félin qui en avait besoin seul, et il comprenait maintenant qu'il était vraiment fait pour cela. Il laissa ses peurs et sa retenue s'envoler derrière lui, ne laissant que les éternels mur protecteurs autour de son cœur.

- J'ai perdu ma faim, je ne mange que très peu...Depuis un moment...

L'apprenti guérisseur faillit ne pas entendre le murmure de Doux Zéphyr tellement le félin était hésitant. Il décida d'attaquer tout de suite le vif du sujet, peut-être que si Doux Zéphyr se confiait, il irait mieux après...
Nuage Fantomatique détacha donc son regard du guerrier afin de ne pas le gêner plus que ça, et retourna s'occuper des fleurs de grandes camomilles qu'il n'avait toujours pas donné à son patient. Lui tournant le dos, il reprit la parole d'une voix calme et douce, attentif.

▬ Nous connaissons tous deux la raison de cette perte d’appétit...N'est ce pas?

Il se retourna enfin vers Doux Zéphyr, sans le regarder trop fixement, et lui tendit les fleurs de camomilles d'un air léger, l'enjoignant de les avaler avec un petit sourire, puis attend qu'il les avales.

▬ Ce que je vais te dire...Tu l'as sans doute déjà entendu de beaucoup de personnes, c'est une phrase banale que chacun dit lorsqu'un ami perd un être cher, mais je pense qu'elle n'en reste pas moins vraie...Ta compagne te regarde sûrement de là haut, et te voir dépérir ainsi doit sûrement lui faire beaucoup de peine tu ne penses pas? Elle préférerait sûrement que tu vive ta vie à fond et soit heureux.

Le félin gris pâle fait une petite pause, de peur d'en avoir trop dit, ou au contraire pas assez. Mais maintenant qu'il avait commencé, il ne pouvait pas s'arrêter. Il voulait vraiment que Doux Zéphyr aille mieux, et il ferait n'importe quoi pour cela. Il connaissait à peu près l'histoire du guerrier, et comme à son habitude, ne pouvait s'empêcher de ressentir de l'empathie, ainsi que cette envie, non, ce besoin d'aider. C'est pourquoi il se dirigea vers l'entrée de la caverne ou il avait déposé un peu plus tôt une proie pour son mentor, quand celui ci rentrerait. Elle était encore à sa place, et Nuage Fantomatique la prit délicatement dans ses mâchoires avant de retourner près du guerrier gris.

▬ Tiens, que dirais tu de manger quelques bouchées maintenant? Cela ne pourra que te faire du bien...

Il attendit silencieusement la réaction du félin, espérant de tout son cœur qu'il mangerait un peu, même si ça ne devait être qu'une ou deux bouchées.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Hors rp':
 

******



« A vivre au milieu des fantômes, on devient fantôme soit même. Le monde des démons n'est plus celui du diable mais le notre, surgit non pas de la nuit mais de nos entrailles. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 22/02/2017

Feuille de personnage
SKIES: 0
Âge (en lunes):
Infos diverses:
MessageSujet: Re: Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]   Lun 17 Avr - 18:49


Aide-moi, non ?

Enfin, l'apprenti daigna relâcher le regard du brave guerrier. Provoquant ainsi un immense soulagement pour ce dernier.

- Nous connaissons tous deux la raison de cette perte d’appétit...N'est ce pas?

Doux Zéphyr frémit. De nouveau, il déposa ses belles prunelles au sol, comme s'il trouvait de l'importance à la mousse sur lequel il couchait. La raison... Oui, Nuage Fantomatique avait comprit d'où venait le manque d'appétit du félin. Mais le matou gris ne savait commencer expliquer à ses proches qu'il était douloureux de vivre sans elle, que la vie lui paraissait amer sans les beaux yeux de Fleur Cendrée, son ancienne compagne. Ainsi, deux perles salés se logèrent sur le coin des yeux du guerrier. Il aurait aimé les chasser mais un seul clignement bouscula tout : les larmes roulèrent sur les joues.
Enfin, oui, enfin Doux Zéphyr se dévoilait : il n'avait ô grand jamais osé pleurer pour la mort de sa compagne et surtout pas devant quelqu'un. Sa fierté en prenait un coup, mais les larmes roulaient toute seule et il était incapable de les arrêter. Le cœur serré, le museau trempé, il déposa son regard vers les plantes que l'apprenti lui tendait. Il les dévora, toujours en pleurant silencieusement, ainsi il ne se préoccupa même pas du mauvais goût des plantes, bien trop mélancolique pour y songer.

- Ce que je vais te dire...Tu l'as sans doute déjà entendu de beaucoup de personnes, c'est une phrase banale que chacun dit lorsqu'un ami perd un être cher, mais je pense qu'elle n'en reste pas moins vraie...Ta compagne te regarde sûrement de là haut, et te voir dépérir ainsi doit sûrement lui faire beaucoup de peine tu ne penses pas? Elle préférerait sûrement que tu vive ta vie à fond et soit heureux.

Les mots que Doux Zéphyr voulaient prononcer restaient logés dans sa gorge. La truffe humide, il écouta le guérisseur et remarqua qu'il avait raison. Il avait toujours été trop têtu pour écouter ce que les autres lui disaient. Mais à présent qu'il s'était lâché en pleurant et qu'il avait écouté les paroles de Nuage Fantomatique, il voulait remonter cette pente. “ Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort ! ”

- Tiens, que dirais tu de manger quelques bouchées maintenant? Cela ne pourra que te faire du bien..

Le félin acquiesça vivement : son ventre se tordait vivement en criant famine. Il était finalement temps de manger et de reprendre des forces : Doux Zéphyr ne saurait combien de temps il aurait pu vivre encore ainsi, aussi misérablement. Il en serait probablement mort.... Il secoua vivement sa tête : ce n'était ce qu'elle voulait....

- Je veux bien... miaula-t'il, avec un peu plus de conviction cette fois-ci.

Il esquissa un faible sourire : un véritable depuis un moment.

- Merci, Nuage Fantomatique pour ce moment avec toi.

Il lâcha un léger ronronnement. Dans pas longtemps, il redeviendrait le guerrier fort et redouté...






FICHE PAR FALLEN SWALLOW


******


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
APP.-GUERISSEUR DE L'OMBRE
avatar
Messages : 138
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 15
Localisation : Lost in a world that doesn't exist.

Feuille de personnage
SKIES: 166
Âge (en lunes): 10 lunes.
Infos diverses:
MessageSujet: Re: Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]   Lun 17 Avr - 22:30

« If I fall several times and get hurt, Will you accept my surrender? Sir yes sir, I’m saluting to your lips, I swear on your name, I’m not playing around, I put my life on the line »
Aide moi, non...?


Lorsque Nuage Fantomatique se pencha plus attentivement sur le félin, il remarqua des traces de larmes, perles salées, qui coulait sur ses joues soyeuses. Mince alors, ce n'était pas vraiment l'effet escompté...Mais d'un certain côté, c'était peut-être bien. Pleurer pouvait apaiser les maux de l'âme, faire sortir un trop plein d'émotions qui pèsent lourd sur le coeur, l'entraîne dans un abîme sans fond. Pour Nuage Fantomatique, tant que tu peux pleurer, rien n'est perdu. C'est pour cela qu'en voyant les larmes transparentes descendre sur la truffe de Doux Zéphyr, Nuage Fantomatique eut un doux sourire.

Après être resté quelques instants dans un mutisme songeur - dont Nuage Fantomatique ne pense pas un instant à le déloger, le guerrier avait bien le droit d'avoir un moment de répit -, Doux Zéphyr secoua vivement la tête, surprenant presque l'apprenti guérisseur.

" Je veux bien..." Sa voix était un peu plus ferme, ce qui rassura Nuage Fantomatique qui s'empressa de rapprocher le lapin du guerrier, l'encourageant ainsi à manger. En relevant la tête vers le matou, il surprit sur son visage un petit sourire qui n'en restait pas moins réaliste et sincère.

"Merci Nuage Fantomatique pour ce moment avec toi."

Le félin gris pâle fut touché par ces mots, qu'il ne recevait pas souvent, ou, en tout cas, pas aussi sincèrement. On disait très souvent merci pour tout et n'importe quoi, par simple politesse ou parce qu'il n'y a rien d'autre à dire. Et on en reçoit tellement souvent qu'on ne les entends même plus, on les oublis aussitôt, simple mot parmi les civilités de tous les jours, qui se perd dans l'ennui de la routine.
Mais là, c'était différent, et Nuage Fantomatique eut le sentiment d'avoir trouvé une place, quelque part, il avait pu faire quelque chose d'important pour quelqu'un, il avait pu aider, et de la même façon, laisser une marque. De plus, peut-être qu'il devait lui aussi remercier le félin gris. D'une certaine façon, lui aussi était soulagé d'avoir pu faire quelque chose, de ne pas avoir, pour une fois, été l'apprenti invisible et inutile qu'il avait l'habitude d'être. Son cœur paraissait un peu plus lumineux, comme réchauffé par le regard et le ronron de Doux Zéphyr. Alors, pour cette fois, Nuage Fantomatique décida de laisser s'ouvrir un toute petite brèche dan son armure de glace, et s'allongea près de Doux Zéphyr.

▬ Tu ne comprendras peut-être pas si je te dis cela, mais d'une certaine façon, je dois te remercier aussi. Je veux dire...

Il secoua la tête. Qu'allait-il dire de toute façon? Il n'avait rien à expliquez. Tout était trop vide, trop sombre, personne ne comprendrait. La brèche se refermait à toute allure, aussi vite qu'elle s'était ouverte, et cette fois ci l'apprenti la regarda faire sans réagir. Qu'avait-il essayé d'exprimer? C'était trop tard, le sentiment était déjà parti, oublié, tout allait trop vite. Et lui, il était perdu pour toujours, irrécupérable, puni par lui même à cause d'un passé malheureux, à la fois prisonnier et geôlier d'une prison glaciale. Il continua avec un soupir.

▬ Non, oublie ça. Tu dois seulement manger et te reposer maintenant, c'est le plus important. Je reste avec toi.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

******



« A vivre au milieu des fantômes, on devient fantôme soit même. Le monde des démons n'est plus celui du diable mais le notre, surgit non pas de la nuit mais de nos entrailles. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aide-moi, non ? [Pv : Fanfaaan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Plus de 85 % de l’aide étrangère à Haïti sont gérées par les ONG selon Jean Max
» Firefox aide à l'orthographe
» Haïti refuse un cargo d'aide alimentaire mexicaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des 5 Clans :: Territoires :: Clan de l'Ombre :: Camp :: Tanières :: Tanière du Guérisseur-
Sauter vers: